édition

édition

Livre "La Pologne 39-45"

La Pologne - 1939-1945 - dp - okladka - 2014-10-28 - bez klucza.jpg

 

 

premier livre "les clés pour comprendre la Pologne 1939-1945"

est  disponible.

Vous pourrez l'acheter auprès de Franco-Polo édition ou dans certaines librairies. 

 

 __________________________________________________________________________________

 

La POLOGNE 1939-1945

 

 

les chapitres du livre « la Pologne 1939-1945 »

     

Avant-propos 
1. Septembre 1939, début de l’enfer
1.1. La situation géopolitique en Europe et la Pologne 
1.2. Septembre 1939 – déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale 
2. Angers – capitale de la Pologne et le gouvernement polonais en exil 
2.1. Septembre 1939 – évacuation du gouvernement polonais 
2.2. Nomination d’un nouveau gouvernement en France 
2.3. Une nouvelle évacuation vers l’Angleterre
3. Katyn, le massacre dans la forêt 
3.1. Une découverte macabre 
3.2. Une extermination planifiée 
3.3. Même une femme
3.4. Les réactions internationales
3.5. Le dénouement… toujours incomplet 
4. L’A.K., l’État polonais Souterrain ou la résistance
polonaise durant la Deuxième Guerre Mondiale
4.1. La plus grande organisation de résistance 
4.2. La mise en place du Gouvernement clandestin
4.3. La fin dramatique
5. Les polonais sur les différents champs de bataille 
5.1. En France 
5.2. En Grande Bretagne
5.3. Au Proche-Orient
5.4. Le débarquement en Normandie
5.5. En Union Soviétique et sur le front Est 
6. L’épopée de l’armée du général Anders 
6.1. Une armée de bagnards 
6.2. Evacuation de « la terre inhumaine » 
6.3. Retour en Europe, mais pas en Pologne 
7. L’Insurrection de Varsovie 
7.1. Varsovie comme Paris 
7.2. L’opération « Tempête » 
7.3. L’organisation d’un État insurrectionnel 
7.4. Le « Niet » des soviétiques 
7.5. Le bilan 
7.6. La politique et l’Insurrection 
8. Une épuration ethnique oubliée 
8.1. Un contentieux nationaliste 
8.2. Du nationalisme à l’ethnocide 
8.3. Retour partiel de la mémoire, mais pas de la justice 
9. Bilan de la guerre pour la Pologne
Bibliographie

 

 



voici l'avant propos du livre  ...                    

 
La Pologne d’hier et la Pologne d’aujourd’hui sont deux identités politiques, sociologiques et ethniques différentes. Ce sont deux Etats différents. En fait, l’histoire a imposé au pays deux ruptures majeures. La première arrive au XVIIIe siècle. La Pologne historique, « pré-démocratique », multi-ethnique et multi-religieuse disparaît au moment de la Révolution française, et cela pour plus d’un siècle. C’est le résultat des « partages » entre ses trois voisins: Autriche-Hongrie, Russie, Prusse. Cette autre Pologne, disparue, mais « royale », reste profondément ancrée dans la culture polonaise au point de constituer la base du nationalisme polonais actuel. Elle sera présentée dans la clé « la Pologne du Xe au XVIIIe siècle ».
La deuxième rupture suit rapidement la renaissance de la Pologne en 1918. Cette fois-ci il s’agit d’une catastrophe totale : celle de la Deuxième Guerre mondiale. La Pologne sera au cœur du conflit. Cette guerre a totalement ébranlé et transformé le pays, tant au niveau démographique, ethnique que géopolitique.
La Seconde Guerre mondiale fut la guerre la plus destructrice et la plus meurtrière de l’histoire. Elle a été marquée par l'horreur et la souffrance de très nombreuses populations civiles, par les massacres à répétition, les camps de concentration et surtout par l’horreur absolue, par une véritable industrie de la mort, celle des camps d’extermination... C’est en Pologne que la machine infernale nazie a concentré l’essentiel de ses camps et des ghettos de toute l’Europe occupée. 
 
 
 
Dix jours avant le début de l’invasion de la Pologne, le 22 août 1939, Hitler présente aux dirigeants de la Wehrmacht sa politique envers la Pologne : « La destruction de la Pologne est notre priorité. Le but n’est pas de progresser jusqu’à un point défini, mais d’annihiler toutes les forces vives […] Soyez sans merci ! Soyez brutaux […] Il est nécessaire d’agir avec le maximum de fermeté […] Cette guerre est une guerre d’annihilation ». Il ordonne de tuer « sans pitié et sans clémence, tous les hommes, les femmes et les enfants de descendance ou de langue polonaise ». C’est un autre génocide planifié. Dans ce livre, nous parcourrons certains aspects de cette apocalypse vécu en Pologne, et vécue par les Polonais. Nous n’évoquerons pas cependant ici la Shoah, car ce drame est intégré dans une autre clé pour comprendre la Pologne : celle de « la Pologne et les Juifs ».

Contrairement à l’Occident, où la guerre se termine en 1945, après les destructions matérielles à l’image de sa capitale et après les drames humains qui culminent avec l’holocauste, tombe sur le pays l’asservissement à l’Union soviétique, qui ne fut qu’une autre forme du colonialisme. C’est une des conséquences de cette guerre. Nous en parlerons dans une autre clé, celle de  « la Pologne communiste et sa lutte pour la liberté ».

En France, la Seconde Guerre mondiale en Europe Centrale reste une page d’histoire plus tôt blanche ou rarement ouverte. La guerre froide a empêché de voir l'ampleur du drame vécu dans cette partie du monde. Le «rideau de fer» est tombé à la fin de la guerre et a obscurci l’horizon. Le manque d’information et la désinformation ont fait le reste. L’épicentre du drame de la Deuxième Guerre mondiale reste encore à découvrir et ce livre espère y ajouter sa contribution.

 

Aujourd’hui, la Pologne est libre. Libre depuis 1989 et cela grâce à elle seule. De plus, elle peut s’honorer en évoquant la chute du communisme, du Mur et de l’URSS, que « tout a commencé ici ».  Actuellement, malgré la crise mondiale et celle de l’Union Européenne, le pays cherche avec frénésie à rattraper un retard de plus d’un demi-siècle sur l’Europe occidentale. Il le réussit parfaitement, au point d’assurer la présidence du conseil Européen par son Premier ministre, Donald Tusk. La Pologne change à vue d’œil. Evidemment, cela ne serait pas possible sans aide de l’U.E., mais pour la Pologne, ce n’est ni une faveur ni une aumône, ce n’est que justice. Ayant été un des pays le plus ruiné par la Deuxième Guerre mondiale, elle n’a pas eu droit au plan Marchall. Après la guerre, elle a été pillée et exploitée d’une manière coloniale par l’URSS. Cette aide Européenne sans être un dû est un devoir de solidarité par rapport à celle qui a combattu pour « sa liberté et celle des autres », celle qui a été abandonnée et trahie à deux reprises par ses alliés. Nous en parlerons en ouvrant quelques portes sur cette histoire tragique qui n’est pas facile à comprendre.

 

Voltaire avait écrit dans « l’Histoire de Charles XII », qu’elle était « bien plus jalouse de maintenir sa liberté qu’empressée à attaquer ses voisins. La discipline et l’expérience lui manquent, mais l’amour de la liberté qui l’anime la rend toujours formidable. On peut la vaincre ou la dissiper ou la tenir même pour un temps en esclavage, mais elle secoue bientôt le joug… »… 

Il parlait de la Pologne.

                                                                                                                                                 Jacek Rewerski

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

cliquez sur le bon de commande, copiez et imprimez

 

commende du livre 1.jpg

 

 



05/12/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres